BULLETIN VOL. 9, NO. 1 - Mars 2017
Table des matières
  Mot de la présidente
  Gala annuel Les Talentueuses
  Le Québec poursuit sur sa lancée en équité salariale
  Diagnostic des cyber risques
  En as-tu vraiment besoin?
  Le pouvoir de la passion
  Des informations totalement impartiales et objectives
  Le manque de courage managérial peut-il réduire votre performance et limiter vos opportunités d’avancement professionnel?
  Prôner de saines pratiques en gouvernance à l’AFFQ
  Des nouvelles de vous
  Prochaines activités
Mot de la prÉsidente
Solidaires face à la menace qui plane

Dana Ades-Landy
Dana Ades-Landy
Par Dana Ades-Landy
Présidente du conseil de l’AFFQ
Chef de la direction Québec, Fondation des maladies du cœur et de l’AVC


J’ai l’impression que le monde a changé dramatiquement depuis que j’ai écrit mon dernier article pour le bulletin Avec un grand F. En effet, les enjeux des droits des femmes, des droits humains, l’acceptation de la diversité sous toutes ses formes est devenue une préoccupation dans ce monde incertain. Plus que jamais, le thème de notre prochain gala Les Talentueuses, Une pour tous et tous pour une, semble tout à fait juste et pertinent. C’est dans des temps comme ceux que l’on traverse qu’il faut faire siennes les valeurs de diversité sous toutes ses formes et trouver des occasions dans notre vie de tous les jours de reconnaitre et valoriser nos différences.

En tout respect pour les avancées importantes réalisées par les femmes au cours des siècles derniers, alors que tout était à faire, il faut admettre qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, particulièrement dans le monde des affaires où nous devons continuer à déployer des efforts pour atteindre la parité et l’égalité à tous les niveaux. C’est si facile d’oublier qu’il existe encore des pays dans le monde où les femmes sont moins traitées que des citoyens de seconde zone, avec aucun droit prévu dans les lois, pas d’accès à l’éducation, pas de droit de vote, ni de se prononcer sur leur destinée, bref aucune reconnaissance de leur liberté, même de parole.

Nous considérons en Amérique du Nord que nous possédons ces droits et libertés et que nous avons gagné des batailles significatives, mais avec ce que je vois depuis les derniers mois, je me dis que parfois il suffit de peu de chose pour remettre en question ce que l’on tenait pour acquis. Quand la possibilité d’infirmer une décision de la Cour Suprême des États-Unis comme dans le dossier de Roe vs Wade où la Cour a réaffirmé avec force le droit des femmes à avorter est discuté publiquement en fonction de qui le président va choisir comme candidat au poste de 9e juge à la Cour, je ne peux que me questionner sur la fragilité de toutes nos victoires. Je crois que nous devons nous assurer plus que jamais de rester debout, fortes et solidaires, prêtes à s’appuyer les unes les autres.

Comme toujours, nous avons connu un début d’année 2017 qui a démarré sur les chapeaux de roues avec plusieurs événements et activités, le travail constant de nos comités qui s’appliquent à réaliser le plan d’action que nous avons développé lors de notre session de planification stratégique et notre conseil d’administration qui est plus que jamais engagé dans l’action et résolu à amener l’AFFQ plus loin.

Comme vous le savez, nous avons lancé notre première invitation pour le Gala Les Talentueuses 2017, nous sommes très contentes de notre thème, de la qualité des candidates dans toutes les catégories de prix et particulièrement fières que, pour la première fois cette année, l’AFFQ reconnaisse un homme pour le rôle qu’il a joué au quotidien pour promouvoir, soutenir et encourager les femmes à progresser, les programmes qu’il a créés avec son équipe pour appuyer les succès des femmes en affaires et son attitude inclusive ainsi que sa profonde conviction dans la force de la diversité pour progresser en affaires.

Ne manquez pas notre cahier spécial portfolio qui sera publié dans La Presse Plus avant le gala du 27 avril et ne perdez pas de temps en réservant dès maintenant vos billets ou tables car nous sommes toujours à guichets fermés bien avant la date de l’événement. J’ai très hâte de vous saluer en personne à l’occasion de cette grande soirée très spéciale.



Lauréates des prix remis lors du gala

Le prix Inspiration - Andrée Corriveau sera remis à Lucie Rousseau, coach exécutif, chez Unix Coaching, sa propre firme depuis 2009. C’est le conseil d’administration de l’Association qui se réserve le plaisir de décerner ce prix remis à une femme qui s’est distinguée par son engagement social et son parcours professionnel.

Quelle est la passion de Lucie ? Guider ses clients vers la voie du délicat équilibre entre l’épanouissement personnel et l’accomplissement professionnel. Elle possède aussi plus de vingt ans d'expérience dans le financement corporatif où elle s'est démarquée par son implication, son jugement sûr, son dynamisme et la qualité de son soutien aux clients.

Le CA a également choisi de décerner un nouveau prix à un homme qui incarne et partage la vision de l’AFFQ. Le premier lauréat du prix Alter Ego se distingue par son engagement à promouvoir la place des femmes dans son entreprise et sa contribution à mettre en place des mesures significatives pour faciliter leur avancement. Il s’agit de Martin Thibodeau, président régional du Québec, RBC Banque Royale. Il a fait sa marque et inspiré ses équipes tout au long de son parcours au sein de la Banque Royale à travers le Canada. Il a contribué de façon significative à la mise en place de politiques pour inclure un nombre significatif de femmes dans son équipe de gestion. Il valorise la diversité au sein des comités de gestion et des CA ; il représente en ce sens une inspiration.

Et les finalistes sont...

Pour le prix Étoile montante remis à une membre dont la carrière est en plein essor et qui s’est illustrée par ses qualités professionnelles dans le domaine de la finance et des affaires :

  • Lise Estelle Brault, directrice principale de l'encadrement des dérivés, Autorité des marchés financiers
     
  • Anik Lanthier, première vice-présidente, Marchés publics et stratégies de rendement absolu, PSP Investissements
     
  • Anne No Delaide, vice-présidente Industries des TI, Médias & Sciences de la vie, Services Financiers Commerciaux, RBC Banque Royale
     

Pour le prix Leadership remis à une membre s’étant illustrée par son leadership dans le domaine de la finance et des affaires :

  • Nathalie Labelle, associée audit, responsable marché du Québec, KPMG
     
  • Manuelle Oudar, présidente du conseil d’administration et chef de la direction, Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail
     
  • Joanne Vézina, administratrice de sociétés.
     

Le prix Initiative pour l’avancement des femmes en finance est offert par le biais d’une membre ou de l’organisation qu’elle représente, afin de souligner une initiative visant le développement, la promotion et l’avancement des femmes en finance.

Pour la première édition de ce prix, il sera remis à l’initiative Programme CLEF, EY.

Salut à la relève

Félicitations à Frédérique Leblanc, étudiante à HEC Montréal et à Frédérick Vézina-Giguère, étudiante à l’Université Laval, lauréates du prix Relève Desjardins 2017.

Nous félicitons également Jeanne Bugnon, étudiante aux HEC Montréal, lauréate du prix Relève RBC 2017. Ces prix honorent des femmes qui ont excellé au cours de leurs études universitaires en finances.

Pour avoir le plaisir de rencontrer nos finalistes et lauréates, réservez vos billets dès maintenant. Faites vite car la vente bat son plein !


haut



Le Québec poursuit sur sa lancée en équité salariale

Par Manuelle Oudar, présidente du conseil d’administration et chef de la direction, Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST)


En novembre 2016, le 20e anniversaire de la Loi sur l’équité salariale (LÉS) a été souligné. Le Québec est devenu un chef de file en la matière (http://www.parlerequitesalariale.com/). En effet, lors de l’entrée en vigueur de la Loi en 1997, l’écart salarial entre les hommes et les femmes était de 15,8 % au Québec. En 2015, cet écart s’était rétréci à moins de 10 %. À titre de comparaison, en fonction des derniers chiffres disponibles pour l’Union européenne, l’écart y était de 16,1 %.

Adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale en 1996, la LÉS représente un véritable levier pour contrer la discrimination salariale fondée sur le sexe au sein d’une entreprise. Elle vise plus particulièrement à corriger les écarts salariaux à l’égard des personnes qui occupent des emplois traditionnellement féminins, et ce, même si ces emplois sont différents, pourvu qu’ils soient de même valeur ou de valeur équivalente dans l’entreprise. C’est une loi administrée par la CNESST.

De nature proactive, la loi oblige les employeurs qui comptent 10 personnes salariées et plus à :

  • Réaliser un exercice d’équité salariale (dans un délai de 4 ans) pour corriger les écarts salariaux au sein de leur entreprise.
     
  • Réaliser une évaluation de maintien de l’équité salariale (tous les 5 ans) pour s’assurer que les écarts salariaux n’ont pas été réintroduits dans l’entreprise.
     
  • Produire annuellement la Déclaration de l’employeur en matière d’équité salariale (DEMES) dans une perspective de transparence et de reddition de comptes.

Sans frais, la CNESST, dotée d’une équipe chevronnée, offre de l’information, du soutien à la clientèle et de la formation pour faire connaître la Loi et prêter assistance aux employeurs, aux syndicats et aux personnes salariées, syndiquées ou non. Parmi les outils disponibles, soulignons notamment :

  • Un microsite
     
  • Outil d’interprétation sur Comment lire un affichage
     
  • Guide pour réaliser l’équité salariale et en évaluer le maintien
     
  • Service de renseignements de première ligne et service d’assistance spécialisée
     
  • Formation adaptée (en salle, Web, etc.)
     
  • Outil téléchargeable gratuit (Progiciel pour réaliser l’équité salariale et en évaluer le maintien

Le Centre de relations clients et d’admissibilité de la CNESST répond également à toute demande de renseignements généraux au numéro de téléphone 1 844 838-0808.

Le programme de vérification de la CNESST donne des résultats probants. Depuis son existence en 2013, un peu plus de 8 400 vérifications ont été effectuées pour s’assurer que les employeurs se conforment à la Loi.

Plusieurs retombées positives ont été observées au Québec à la suite des travaux sur l’équité salariale, dont une meilleure connaissance des emplois et la mise à jour ou la mise en place d’une politique salariale exempte de discrimination. De plus, les personnes qui occupent un emploi rémunéré à sa juste valeur voient que leur travail est reconnu et se sentent traitées équitablement, ce qui favorise la rétention du personnel.


haut



Diagnostic des cyber risques

Par Murielle Sand, B.Com., CRM, FPAA, RF, vice-présidente principale, Relations d’affaires, Marsh Canada Limitée et membre du conseil d’administration de l’AFFQ


La cyber sécurité et la protection des données posent un défi constant aux entreprises de toutes tailles. Qu’il s’agisse de perturbations opérationnelles occasionnées par une attaque ciblant les systèmes de base, d’un vol de renseignements confidentiels ou de propriété intellectuelle, de la perte accidentelle d’un ordinateur portable ou d’un appareil mobile, ou encore, d’actes malveillants d’un employé, l’exposition aux cyber risques peut rapidement donner lieu à des mesures réglementaires, à des poursuites ou à une série d’autres dommages à la réputation.

Pour en savoir plus sur le diagnostic des cyber risques et les récits de trois cas, cliquer ici


haut



En as-tu vraiment besoin?

Par Chanèle Dumontier, Conseillère en gestion des risques, Hydro-Québec et membre du comité développement professionnel


Le 2 décembre 2016, l'AFFQ a eu le privilège de recevoir comme conférencier Pierre-Yves McSween, auteur du best-seller de l'automne En as-tu vraiment besoin? Pierre-Yves nous a parlé des côtés plus personnels de la planification financière plutôt que de la théorie financière pure.

Une leçon importante à tirer de son discours est l'importance de créer sa propre valeur marchande, celle qui nous permet d'atteindre un niveau où nous représentons, en soi, une valeur aux yeux des entreprises et de notre entourage. À cette étape, lors d'une négociation pour un nouveau poste par exemple, notre rémunération n'est plus fonction de l'intensité des efforts et des heures mises, mais est plutôt basée sur les attentes que les gens auront basées sur nos réalisations passées, sur notre valeur marchande. Pour y arriver, il est important de se faire un plan général d'avancement et de carrière comprenant les grands axes sur lesquels on souhaite se développer et les valeurs qui nous guideront durant notre développement. Le point est d'avoir un plan pour soi et surtout éviter de se « retrouver dans le plan d'un autre ».

Un autre point important concerne la prise de risque. Pour cheminer, nous devrons nécessairement prendre des risques, que ce soit pour un changement d'employeur, une promotion, etc. En plus de nos craintes personnelles, il y aura toujours des gens de notre entourage qui nous feront douter de nos choix. Il faudra répondre à la question « qu'est-ce que ça te donne de faire cela? ». Il est bon de demander conseil auprès des gens qui nous entourent, mais au final, prendre des risques demandera avant tout de s'écouter et de se faire confiance.

Comptable professionnel agréé (CPA, CA) de formation, Pierre-Yves a été gestionnaire dans le secteur manufacturier, auditeur externe chez Ernst & Young, il a travaillé dans le secteur bancaire, a été chargé de cours à HEC Montréal et professeur dans le programme de services financiers du CEGEP régional de Lanaudière. Nous avons pu le lire dans quelques magazines, le suivre à titre de collaborateur régulier à La Presse et sur son blogue du Voir.ca, puis l'entendre à Ici Radio-Canada première chaîne à l'émission « Culture physique » et les samedis matin avec Joël Le Bigot sur les finances personnelles. Depuis l'automne 2015, il tient la chronique économie à l'émission du matin avec Paul Arcand en plus de clore la journée avec Paul Houde sur les ondes de Cogeco - 98,5 FM.


haut



Le pouvoir de la passion - Retour sur le déjeuner conférence de Monette Malewski

Par Andréanne Simard, Associée, Structure et Syndication, Desjardins Marché des capitaux et membre du comité développement professionnel



Le 19 janvier dernier, l’AFFQ a eu le plaisir d’accueillir Monette Malewski, présidente et chef de la direction de Groupe M Bacal, lors d’une activité de la série des Déjeuners-conférences de l’AFFQ en partenariat avec BMO. Importante société de courtage d’assurance spécialisée, le Groupe M Bacal est avant tout une entreprise familiale que Monette a su reprendre et faire croître suite au décès de son mari il y a près de 20 ans.
 
 
Très généreuse de son temps et du partage de ses expériences personnelles, Monette a su nous faire revivre les moments marquants de sa vie, de son enfance durant la Seconde guerre mondiale, à son arrivée au Canada comme réfugiée et à la reprise de l’entreprise familiale suite au décès soudain de son mari. Elle, qui s’avoue amoureuse de la vie, optimiste et travaillante, nous dit avoir réussi à surmonter tous ces obstacles grâce à une grande force : sa passion. Selon elle, le bonheur et la passion ne sont pas garants d’une vie sans tracas, mais sont plutôt catalyseurs d’opportunités et permettent de réagir rapidement aux défis qui parsèment notre chemin. Cette philosophie semble avoir porté fruit pour Monette, puisqu’elle a aujourd’hui propulsé le Groupe M Bacal à de nouveaux sommets, faisant d’elle l’une des femmes les plus influentes au Canada dans le domaine de l’assurance. À ce sujet, Monette a évoqué les besoins criants d’innovation requis dans ce domaine, dans une ère où les consommateurs exigent souplesse et personnalisation.

Finalement, elle a aussi soulevé l’importance de s’impliquer dans la communauté, allant même jusqu’à dire que la philanthropie est une obligation pour tous et chacun afin d’améliorer le monde.

Rappelons que Monette Malewski a reçu le Prix Inspiration-Andrée Corriveau de l’AFFQ en 2015.
 


haut



Des informations totalement impartiales et objectives

Afin de contribuer à la littératie financière des professionnels du placement, des investisseurs et du public en général, des fiches ont été produites par CFA Montréal. Consultez-les !


haut



Le manque de courage managérial peut-il réduire votre performance et limiter vos opportunités d’avancement professionnel?

Par Myriam Abalain, coach de leaders, TCMA inc. et membre de l’AFFQ

Oui, définitivement !

Le courage chez les leaders est souvent le facteur décisif dans le processus de sélection d’embauche et d’évaluation de la performance.

Pour en savoir plus sur le profil du leader courageux, lisez le blogue de Myriam.


haut



Prôner de saines pratiques en gouvernance à l’AFFQ

Tous les administrateurs d’expérience le diront, même lorsqu’un OBNL dispose d’un plan stratégique efficace, bâti par des membres engagés, inclusifs et de bonne foi, il est assez courant que ses administrateurs interprètent, consciemment ou non, la performance de l’organisation qu’ils supervisent selon des priorités qui leur sont propres. Ce phénomène est dû à différents facteurs, tels que le positionnement professionnel des administrateurs ou leurs sphères d’intérêt personnel.

Or, suite à la plus récente assemblée générale annuelle et aux travaux antérieurement entamés, un nouveau comité sur la gouvernance a été mis en place à l’AFFQ, et ce, dans le souci d’optimiser l’efficacité et la performance de notre association et de protéger ses réels intérêts collectifs. Dans cette optique, le nouveau comité s’est donné pour objectif principal d’appliquer au sein de notre association les meilleures pratiques connues en matière de gouvernance chez les OBNL.

Pour y parvenir, les membres de ce comité ont récemment procédé à la rédaction de leur mandat de travail et ont ensuite élaboré une cartographie de tous les travaux qu’ils entendent exécuter au cours des deux prochaines années. Dans la même lignée, compte tenu de l’importance cruciale des saines pratiques de gouvernance, le comité a organisé en janvier dernier une formation sur le sujet. Intitulée Gouvernance 360 º, ladite formation a été présentée aux membres de notre conseil d’administration par Me Lisane Dostie, intervenante au Collège des administrateurs de sociétés et présidente d’ISALégal, un cabinet spécialisé en gouvernance.

Autorité reconnue en la matière, Me Dostie a décortiqué le rôle et les responsabilités des membres de notre CA, avec les pouvoirs et les devoirs qu’une telle position implique. Elle a également détaillé les politiques que nos administrateurs doivent adopter afin de favoriser une saine gestion des affaires de l’AFFQ, et elle a abordé les questions liées au cadre réglementaire existant, à l’apport à la gouvernance des différents comités et au comportement attendu des administrateurs. Tous ces sujets sont d’une importance cruciale pour l’association.

En somme, la formation s’est révélée une excellente occasion pour le CA de se familiariser avec les différents éléments qui sont et seront mis en place par le comité sur la gouvernance dans le but de protéger les réels intérêts de l’AFFQ et d’optimiser son efficacité.

Un code d’éthique et de déontologie s’adressant aux membres du conseil d’administration et aux dirigeants de l’AFFQ a été rédigé et soumis par le comité lors de la dernière réunion du conseil. Un deuxième code, similaire, mais destiné aux membres des comités, aux bénévoles et autres parties prenantes est en préparation.

Le comité sur la gouvernance a aussi déjà commencé à mettre à jour les statuts et règlements de l’AFFQ. D’autres travaux viseront à ajuster la structure des comités et à favoriser une meilleure synergie, en lien avec la vision transversale du cycle de vie professionnelle de nos membres, et en visant une mixité sur le conseil.

Au final, l’ensemble de ces travaux permettront de positionner l’AFFQ en tant que leader des saines pratiques de gouvernance. Et il s’agit là d’une avancée dont nous pouvons être fières.


haut


Des nouvelles de vous

Vous apprenez une bonne nouvelle ou vous avez une photo qui pourrait intéresser les membres, faites-nous le savoir au bulletin@affq.org

Nominations sur des CA

Christiane Bergevin, membre de l’AFFQ, rejoint le conseil de surveillance de RATP Dev. Elle est la première administratrice nord-américaine à rejoindre ce prestigieux conseil de surveillance de RATP Dev, une filiale du groupe RATP implantée dans 15 pays sur quatre continents qui a réalisé un chiffre d’affaires supérieur à 1,1 milliard d’euros en 2015. Cette filiale est en charge d’exporter et de développer les savoir-faire du Groupe en matière d’exploitation et de maintenance, en dehors du réseau exploité par la RATP en région parisienne.


Les CA ont besoin de vous!

Les membres du Comité femmes au CA ont reçu plusieurs demandes depuis le mois d’octobre de la part de CA à la recherche de femmes qualifiées, désireuses de contribuer à la gestion d’une entreprise ou d’un organisme. Nous analysons les demandes ainsi que le profil des membres de l’AFFQ afin de proposer des candidates exceptionnelles et depuis cet automne, nous avons proposé plus de 30 candidatures.

Vous aimeriez enrichir votre parcours et expérience en siégeant à un CA? Avisez-nous en cliquant « oui » à la case de candidature de votre profil à l’AFFQ, afin que nous puissions vous considérer comme candidate potentielle. De plus, assurez-vous de compléter votre profil avec le plus de détails et information possibles et d’annexer votre CV afin de nous aider à vous placer. Ce service de placement est très prisé par nos membres et vous offre une opportunité privilégiée d’accéder à des CA.

Aidez-nous à faire avancer la représentation des femmes au CA en complétant votre profil et en participant au programme Femmes au CA. Prenez quelques minutes pour aller consulter la page de notre comité et pour remplir votre profil au lien suivant www.affq.org

Les membres du Comité femmes au CA


Autre nomination

Optimum Gestion de Placements inc. a le plaisir d’annoncer la nomination de Brigitte Gascon au poste de vice-présidente principale, Développement.


haut



NOS PROCHAINES ACTIVITÉS

21 mars à Québec, dernière activité pour la cohorte des Étincelles, Petit-déjeuner réseautage « Découvrir et apprendre à co-créer sa carrière à sa manière » animé par Suzanne Delisle et Gaby Da Silva, Fasken Martineau
 
23 mars à Montréal, petit-déjeuner hors-série « Dans les coulisses de Gildan »
 
6 avril à Montréal, Atelier sur les habiletés politiques, Lucie Rousseau
 
Semaine du 10 avril à Montréal, activité avec Christiane Bergevin et Laurence Battle de RATP DEV
 
27 avril à Montréal, Gala de l’AFFQ, Une pour tous et tous pour une, Plaza centre-ville
 
5 mai à Montréal et par web conférence à Québec, petit-déjeuner réseautage avec la lauréate du prix Inspiration – Andrée-Corriveau du Gala 2017 - Lucie Rousseau
 
9 mai à Montréal, Cocktail réseautage en collaboration avec Investors Group,
 
11 mai à Québec, déjeuner-conférence avec le Dr Lupien
 
15 mai à Montréal, Atelier de formation, « Devenez un leader créatif, » Lynn McDonald
 
18 mai à Montréal, Déjeuner-conférence sur l’art de la négociation avec Jean Charest et Julie-Martine Loranger
 
29 mai à Montréal, atelier sur le 80/20 de la finance, Pascale Mounier
 
31 mai à Montréal, 2e activité Tête-à-tête de la Relève


Surveillez notre programmation de la rentrée sur notre site web : www.affq.org, de nombreux évènements et ateliers de formations seront annoncé sous peu.


haut




Association de femmes en finance du Québec
[CLIENTS.ADDRESS]
Téléphone : 514 518-7557
Courriel : info@affq.org
Cliquez ici pour vous désabonner de cette liste