BULLETIN VOL. 10, NO. 4 - Décembre 2018
Table des matières
  L’AFFQ a une nouvelle présidente du C.A.
  Mot de la présidente
  Hommage à Dana Ades-Landy
  En 2018-2019, ensemble, on s’enrichit!
  Des nouvelles de vous
  Investissements privés au féminin
  Découvrir et apprendre à cocréer sa carrière à sa manière (Montréal)
  Les Blockchain
  Tables rondes avec des professionnels de la finance
  Capsules en gouvernance
  Prévisions salariales pour 2019
  Plates, les CPA?
  Réussir l’intégration de ses recrues en entreprise
  Nos prochaines activités
L’AFFQ A UNE NOUVELLE PRÉSIDENTE DU C.A.

L’Association des femmes en finance du Québec est fière d’annoncer l’arrivée de Françoise E. Lyon, présidente et associée directrice de DGC Capital, à titre de présidente de son conseil d’administration.
 
Pour en savoir plus, lisez le communiqué de presse

Mot de la prÉsidente

Françoise Lyon
Françoise Lyon

Par Françoise Lyon, Adm.A
Présidente du conseil d’administration de l’AFFQ
Présidente et associée directrice, DGC Capital


Lorsque je suis devenue membre de l’AFFQ en 2003, j’étais célibataire, sans enfant et prenais les premiers grands pas dans ma carrière en finance. Au cours des 15 années qui ont suivi, l’AFFQ m’a soutenue à travers 3 acquisitions, 2 corrections de marché (1998 et 2001), un crash boursier (2008), et 2 réorganisations corporatives.  Quinze ans plus tard, et malgré tout, je me considère toujours comme une fan finie de cette palpitante industrie qu’est la finance. Et mon cheminement je l’ai fait main dans la main avec l’AFFQ. J’y ai trouvé des amies pour la vie, un réseau extraordinaire, de la formation continue, des activités enrichissantes et, surtout, le privilège immense de pouvoir être le mentor de 4 femmes aussi exceptionnelles les unes que les autres (chapeau Julie, Ana Amélia, Geneviève et Valérie!).


L’AFFQ a aussi évolué, pris de la maturité et gagné ses ailes dans cette industrie. Pour moi, c’est aujourd’hui une association incontournable qui a su évoluer pour répondre aux besoins de ses membres, tout en demeurant actuelle. Cette croissance et cette évolution sont dues en grande partie à 2 femmes extraordinaires qui m’ont précédées : Andrée Corriveau, la visionnaire qui l’a fondée et lui a donné son souffle, son impulsion pendant presque 10 ans, et Dana Ades-Landy qui, au cours des 6 dernières années, l’a fait grandir et évoluer de façon admirable. Dana a su la diriger de main de maître pour mieux répondre aux besoins d’un membership de plus en plus diversifié, tout en continuant de la croitre en nombre et en influence. Sans ces deux femmes exceptionnelles, l’AFFQ ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Nous vous sommes toutes très reconnaissantes, Andrée et Dana.
 
Si j’ai accepté ce mandat c’est à cause de vous, les membres. Chacune d’entre vous êtes inspirantes. Vous frayez votre bout de chemin dans l’industrie de la finance (qui n’est pas toujours facile...) avec détermination. Pour l’AFFQ, vous êtes toutes des agentes de changements positifs : par votre enthousiasme, votre désir de faire avancer les choses, votre grande générosité et votre volonté de partager avec d’autres vos connaissances, votre temps, etc. L’AFFQ en contrepartie, doit continuer à répondre aux besoins des femmes en finance à toutes les étapes de leur vie professionnelle (incluant à l’étape pré choix de carrière pour inspirer les jeunes femmes à la choisir!). Et nous allons inclure de plus en plus les hommes dans nos échanges et notre cheminement. Notre succès est tributaire d’une association qui agit et collabore avec tous les acteurs de notre communauté et de notre société.
 
Pour ma part, je vous promets de continuer de vous promouvoir et à promouvoir notre association comme un catalyseur extraordinaire pour nos membres, comme un incubateur d’idées et de nouvelles façons de faire et, s’il le faut, comme porte étendard de nouvelles pratiques, valeurs et visions pour notre industrie en général.
Quinze ans plus tard, c’est avec un peu plus de vécu (avec les quelques cheveux gris pour le prouver…!), une enfant et un conjoint en plus que je me retrouve aujourd’hui avec l’immense privilège de présider le conseil de l’AFFQ. Merci d’avoir choisi d’en être membre. Ce sera un honneur de vous représenter et de vous servir.
 
De plus, nous débutons nos sessions internes de planification stratégique afin de poursuivre notre croissance et celle de nos programmes. Ces rencontres nous permettront aussi d’élaborer de nouvelles initiatives excitantes pour combler notre réseau, nos membres et leurs besoins face au paysage d’affaires en constante évolution. Gardez l’œil ouvert pour nos nouvelles idées innovatrices et, bien entendu, n’hésitez pas à contacter qui que ce soit sur le conseil, le comité exécutif ou la direction avec vos propres suggestions et idées : nous les recevrons avec plaisir et encourageons toutes initiatives. Notre existence se justifie en vous servant toutes!

Finalement, je suis enthousiaste à l’idée d’accueillir notre nouveau conseil et j’ai déjà hâte à notre première réunion qui aura lieu au cours des prochaines semaines. Je suis convaincue que ce nouveau conseil amènera l’AFFQ à un autre niveau. Au cours des 10 dernières années, nous avons parcouru un long chemin : en passant de 200 membres à plus de 700, d’une douzaine d’évènements par année à plus de 50 et en arrivant à une bonne diversification de nos membres, partenaires, programmes, activités et initiatives. Je suis si fière de qui nous sommes et suis convaincue que le futur qui nous attend sera encore plus excitant que tout ce que nous avons réalisé jusqu’à présent.

Merci à toutes celles qui avez contribué à faire de l’AFFQ l’association nº 1 pour les femmes en finance!



Hommage à Dana Ades-Landy
 

 
Par Andrée Corriveau, Fondatrice de l’AFFQ

L’histoire de notre association est une magnifique histoire. La trame débute en 1956 quand huit femmes en finance de New York se regroupent pour faire entendre leur voix et faire en sorte que les financières puissent travailler sur Wall Street. Elles ont créé la Financial Women’s Association de New York…. 44 ans avant que j’aie la folle idée d’ouvrir à Montréal leur première filiale internationale, l’AFFQ.

C’est en 2000 que notre magnifique histoire prend racines au Québec. Dix-huit années plus tard, une saine gouvernance fait en sorte que l’on se retrouve ici pour souligner le travail et le départ de la deuxième présidente de l’Association, Dana Ades-Landy.

Je ne veux pas ici souligner le nombre de présidentes mais bien au contraire célébrer la pérennité de notre association, un conseil d’administration très créatif et solidaire, une valeureuse directrice générale, Martine, et une tout aussi valeureuse coordonnatrice Patricia.

Célébrer aussi le fait que l’AFFQ ait un si grand nombre de membres, des plus âgées comme des plus jeunes, que des événements très prestigieux y soient présentés avec une régularité exemplaire, que des programmes de mentorat et de formation, un gala annuel, des offres d’emploi, des dîners-conférences et bien d’autres événements soient organisés et offerts de façon professionnelle.

Dana, présider l’AFFQ, c’est un don de soi, non pas le vedettariat ni l’enrichissement ou avantages pécuniaires, ni même un tremplin.  Je te remercie infiniment d’avoir dirigé d’une main de maître notre association et de l’avoir fait cheminer dans le droit chemin de sa mission, car il faut le rappeler : Nous sommes des pionnières. Nous avons été copiés. Ce doit être un compliment!

Mais notre mission est primordiale. S’entraider pour avancer professionnellement. Réseauter. Recommander des collègues, se donner des postes ou des mandats. C’est simple, s’entraider. Nous serons plus fortes et plus influentes. C’est dans la nature des choses.

Avant de terminer, je veux que vous regardiez bien les prochains billets de 10 $ que vous aurez entre vos mains, en circulation depuis lundi, qui portent le visage de Viola Desmond, femme et noire, victime de ségrégation raciale en Nouvelle-Écosse en 1946. Sa fierté d’être femme et sa fierté d’être noire lui a donné des ailes et du courage. Faites pareil, soyez fortes et nobles. Plus que toute autre, soyez dignes. Ça fait partie de votre ADN.

Au nom de toutes les membres, de ton conseil d’administration et celles ici présentes, Dana, merci pour tout.

Avec moi, toutes, levons un verre à la santé et bonheur de Dana!

 
Hommage à Dana Ades-Landy
Par Martine Cantin, Directrice générale de l’AFFQ

Comme vous le savez, Dana passe le flambeau de présidente du C.A. de l’AFFQ.

À son arrivée, elle a eu la lourde tâche de succéder à notre présidente-fondatrice, Andrée Corriveau, celle qui a donné naissance à l’Association qui rassemble aujourd’hui près de 800 membres.

Disons que les souliers étaient grands à chausser!

Mais Dana a réussi avec brio à construire sur les bases solides établies par Andrée afin de mener l’AFFQ vers de nouveaux sommets.

Si notre association était une maison, disons qu’Andrée a coulé les fondations et bâti le rez-de-chaussée alors que Dana a érigé un 2e étage et ajouté un solarium !

Et tout un solarium!

Ça vous donne une idée ; )

Sous sa gouverne, l’AFFQ a vu naître, entre autres, notre programme de mentorat, les Cercles d’enrichissement, le programme les Étincelles, sans oublier l’élargissement des critères d’adhésion qui nous ont permis de faire grandir considérablement notre membership.

Aujourd’hui, nos membres joignent l’association dès l’université et ils proviennent de secteurs variés de la finance.

Il faut dire que Dana a ce don de faire arriver les choses.

Elle a aussi cette capacité à désamorcer certaines situations, à faire avancer les choses, toujours positivement. Cette année, elle a rencontré Philippe Couillard lorsqu’il était premier ministre pour parler, entre autres, des quotas de femmes sur les conseils d’administration. M. Couillard s’était préparé à se faire cuisiner, il avait rassemblé plusieurs chiffres pour démontrer ce que son gouvernement avait fait pour l’avancement des femmes dans le milieu des affaires. Plutôt que de choisir la confrontation, Dana est arrivée avec des propositions porteuses et des solutions créatives. Ça nous a permis de faire progresser le dossier de la parité qui nous est très cher.
Dana est aussi d’une grande fidélité. Même si elle quitte la présidence de l’AFFQ, elle ne se retire pas de l’Association pour autant! Elle planche déjà sur un nouveau projet pour soutenir les femmes en fin de carrière qui ont envie d’une réorientation ou qui veulent donner un nouveau sens à leur travail.

Dana, à ce tournant de ta vie professionnelle, nous te souhaitons de récolter les graines que tu as semées, que ce soit en transmettant ton savoir et ton expertise à la nouvelle génération ou en t’impliquant sur des conseils d’administration et au sein de causes qui te tiennent à cœur.

Mais surtout, nous te souhaitons de savourer chaque moment avec tes proches, tes enfants et petit-enfants. Merci pour tout Dana!
 
 


Hommage à Dana Ades-Landy
Par Françoise Lyon, Adm.A, Présidente du conseil d’administration de l’AFFQ

Dana, ton leadership inspirant a su faire la différence pour tellement de femmes et hommes qui œuvrent dans notre belle industrie. Ce grand leadership a aussi fait bouger beaucoup de choses à tous les paliers gouvernementaux de notre société. Tu as continué à bâtir notre beau réseau, à le solidifier et le faire rayonner. Il n’y aucun doute pour personne que l’AFFQ coule dans tes veines, bat avec ton cœur et fera maintenant partie de ton ADN à toujours. Et nous en sommes reconnaissants. Merci pour ce leadership ouvert, inclusif et inspirant. Merci d’avoir été la gardienne et porte-parole extraordinaire de nos valeurs. Merci d’avoir démontré sans aucun doute que seule on peut aller plus vite, mais ensemble on va plus loin.
 
 

haut



EN 2018-2019, ENSEMBLE, ON S’ENRICHIT!

Cercles d’enrichissement de l’AFFQ

offerts en collaboration avec
Deloitte. 

 

Le 28 novembre dernier a eu lieu le lancement de la deuxième année des Cercles d’enrichissement. C’est 80 femmes qui auront l’occasion de partager leurs expériences professionnelles, leurs défis et d’apprendre de l’expérience des autres, et ce, en toute confidentialité.

Les sujets abordés sont des thèmes sur les relationnels en milieux de travail et ils sont sélectionnés parmi les tendances de leadership. Ceci permet d’avoir plusieurs points de vue variés sur des situations qui arrivent en milieu professionnel. C’est très motivant afin de passer à l’action rapidement! De plus, il se crée une complicité et une confiance entre les femmes ce qui permet d’amener le réseautage à un autre niveau.

Qui sont les femmes qui y participent?
Les Cercles sont composés de femmes de tous les groupes d’âge, toutes les étapes de carrière, et ce, dans plusieurs secteurs d’activités en finance couvrant plus de 35 entreprises. La diversité est un des éléments clés, car la richesse des expériences est très enrichissante. 

Le comité Cercles d’enrichissement

Codirectrice

Sonia Léveillé, CPA, CMA
Mouvement Desjardins

Lynn McDonald, MBA, CFA
La boutik virtuelle inc.


 
Membres du comité

Anik Duchesne, CPA, CA
Mouvement Desjardins

Vida Guido
Burgundy asset management ltd.

Rose Marcello, CFA, MBA
Addenda capital inc.

Geneviève Noël, CPA, CA
Gestion deloitte s.e.c.

Julie Paquin, B.Sc, MBA
Pro gestion inc.

Josée Patry, FSA, FICA
Normandin beaudry



haut



Des nouvelles de vous

Vous apprenez une bonne nouvelle ou vous avez une photo qui pourrait intéresser les membres, faites-nous le savoir au communications@affq.org.

Nominations

Madame Janick Boudreau, CFA, a été nommée présidente du conseil d’administration de l’Association des diplômés de HEC Montréal, et Co-Chair de Women in Capital Market à Montréal.
Le 14 novembre 2018, Kathy Fazel s’est vu remettre le Prix Coup de cœur du jury de l’Association des professionnels en philanthropie. Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille chez RBC PH&N Services-conseils en placement, Kathy a aussi un parcours remarquable à titre de bénévole au sein d'une foule d'organisme de bienfaisance. Kathy est présentement membre du conseil d'administration de la Fondation du Grand Montréal; elle a cofondé Women Investing for Impact, un collectif de professionnelles vouées à pousser les entreprises et les organismes de bienfaisance à aller au-delà du rendement financier; elle est gouverneure émérite à l’Université McGill et a fourni son expertise aux conseils d’administration de nombreux autres organismes.
Madame Suzanne Laurencelle, MBA, Adm, A, ASC, a été nommée administratrice indépendante au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)
Madame Rose Marcello, CFA, a été nommée administratrice sur le conseil d’administration d’Écohabitation.
Madame Anne-Marie Poitras a été nommée présidente-directrice générale de la Chambre de l’assurance de dommages. Elle est entrée en poste le 29 novembre dernier. Cliquez pour lire le communiqué de presse.


Les conseils d’administration ont besoin de vous!

Les membres du comité Femmes au CA reçoivent des demandes de la part de CA à la recherche de femmes qualifiées, désireuses de contribuer à la gestion d’une entreprise ou d’un organisme. Nous analysons les demandes ainsi que le profil des membres de l’AFFQ afin de proposer des candidates exceptionnelles.

Vous aimeriez enrichir votre parcours et expérience en siégeant à un CA? Avisez-nous en cliquant « oui » à la case de candidature de votre profil à l’AFFQ, afin que nous puissions vous considérer comme candidate potentielle. De plus, assurez-vous de compléter votre profil avec le plus de détails et informations possibles et d’annexer votre CV afin de nous aider à vous recommander. Ce service de placement est très prisé par nos membres et ouvre des portes à celles qui souhaitent accéder à des CA.

Aidez-nous à faire avancer la représentation des femmes au CA en complétant votre profil et en participant au programme Femmes au CA.

Prenez quelques minutes pour aller consulter la page de notre comité.

Les membres du comité Femmes au CA
 

haut



INVESTISSEMENTS PRIVÉS AU FÉMININ – RETOUR SUR LE DÉJEUNER-CONFÉRENCE

Par Andréanne Forget, vice-présidente adjointe, Vente, acquisitions et financement d’entreprisesPricewaterhouseCoopers

Le 10 octobre dernier, l’AFFQ, en collaboration avec ELLE-Invest une initiative de Réseau Capital, a eu le plaisir d’accueillir des femmes de tête ayant des rôles exécutifs en investissements privés, Caroline Côté – Directrice Investissement, Placements privés, Caisse de dépôt et placement du Québec (gestion et développement d’un portefeuille de fonds d’investissement), Marie-Claude Boisvert – Associée, Clearspring Capital Partners (capital de développement et croissance) et Magaly Charbonneau – Vice-présidente Investissements, inovia Capital (capital de risque).
 
Très généreuses de leur temps et du partage de leurs expériences personnelles et professionnelles, les panélistes ont discuté de leur rôle, leur vision de l’écosystème québécois et leurs stratégies d’investissement (horizon, critères, co-investisseurs/partenaires, etc.) en fonction de leur domaine respectif.

Finalement, elles ont aussi soulevé l’importance de l’implication de genres, de cultures et d’expertises diversifiées dans les équipes d’investissements privés pour maintenir une discussion favorisant la diversité des points de vue ayant pour effet d’entraîner de meilleures décisions d’investissements.



haut



Découvrir et apprendre à cocréer sa carrière à sa manière (Montréal)

Par Saloua Benkhouya, Vice-présidente, Services financiers commerciaux, RBC Banque Royale et Lucie Pellerin, Présidente, Talinko – recherche de talents
 
Lors de l’atelier « Découvrir et apprendre à cocréer sa carrière à sa manière », qui a eu lieu le 6 novembre, Suzanne Delisle et son équipe ont pris le temps de bien nous expliquer la différence entre le coaching et le mentorat. Ensuite elles nous ont amené à prendre de la distance par rapport à notre quotidien, en faisant un exercice de visualisation. Cet exercice nous a permis de nous projeter, imaginer et visualiser notre rêve qui correspond à notre vision de notre carrière et/ou de vie personnelle ou autre. 
 
L’équipe nous a présenté un outil de coaching qui est simple, tout en étant révélateur qui nous a permis de pousser notre réflexion plus loin et d’identifier quelques éléments sur lesquels nous pouvons commencer à travailler et qui pourront nous aider atteindre notre vision. Nous avons eu des beaux échanges et beaucoup de partage dans les petits groupes. Finalement nous avons conclus l’atelier en prenant des engagements individuels.  Dans un deuxième temps, Suzanne et son équipe vont communiquer avec chacune des participantes pour leur offrir une heure de coaching individuel. Ce fut un atelier captivant et stimulant. Merci à Suzanne et son équipe.

 
Découvrir et apprendre à cocréer sa carrière à sa manière (Québec)

Par Viviane Dorval, Présidente, Le groupe Diapason inc.

Belle réflexion sur les actions à entreprendre et afin d’atteindre notre réussite de carrière, au travail ou à la maison ou personnellement. Un temps investi pour soi, pour faire une mise à jour afin de réussir où l’on veut aller et les moyens pour y arriver. Formation profonde et authentique donnée par une coach certifiée de grande qualité!


haut



Les Blockchain : Comprendre la technologie, les tendances et l’impact sur l’avenir – Retour sur le lunch-conférence

Par Nathalie Dubé, avocate associée, Gestion lkd
 
Vous étiez nombreux et nombreuses le 24 octobre dernier au Michelangelo pour assister à la formation sur les « Blockchain » présentée par Me Charles Lapointe et Me Jean-François DeRico, avocats chez Langlois Avocats à Québec.
 
Cette formation tout à fait d’actualité nous a permis de démystifier le processus de la chaîne de blocs, les types de blockchain, les applications possibles de cette technologie, lesquelles vont bien au-delà de l’utilisation des crypto monnaies. Des exemples concrets sur l’utilisation de cette technologie ont été analysés, les conférenciers possédant de façon très éloquente leur sujet. Plusieurs questions juridiques persistent néanmoins quant à la preuve qui doit être administrée devant les tribunaux lorsque l’utilisation de cette technologie est en jeu. L’avenir nous dira si cette la mise en place des chaînes de blocs est un outil technologique efficace, rapide et sécuritaire pour la réalisation d’une variété de transactions.
 
Merci à tous pour votre présence et merci à nos conférenciers!


haut




Tables rondes avec des professionnels chevronnés de la finance

Par Valérie Houde, Directrice principale – juricomptabilité, KPMG



Le 14 novembre 2018, le Comité Relève de l’AFFQ et son partenaire KPMG organisait une soirée de réseautage sous forme de tables rondes lors de laquelle des étudiants et jeunes professionnels de la finance sont venus à la rencontre de professionnels chevronnés du monde des affaires.

Le but de la soirée était d’offrir une zone d’échange afin que les participants puissent en apprendre plus longuement sur les différentes possibilités de carrière dans le monde de la finance lors de discussions avec les professionnels sur leur cheminement professionnel respectif.

Les participants ont donc pu profiter de cet événement pour accroitre leur réseau et aiguiller leur choix de carrière.


haut



CAPSULES EN GOUVERNANCE

Par Me Danielle Ferron et Tommy Tremblay
Associés, Langlois Avocats

 
Programmes de conformité : garde-fous pour prévenir les dérapages dans l’exercice de la gouvernance
 
Dans nos bulletins précédents sur les devoirs et responsabilités des administrateurs, nous avons abordé l’étendue de ceux-ci tant d’un point de vue général que de celui de certaines situations particulières. Ces premiers textes visaient à vulgariser les normes qui régissent le travail des administrateurs, tout en illustrant leur application dans des contextes précis. Nous avons déjà identifié quelques-unes des zones de risque auxquelles peuvent faire face les administrateurs. Ces zones de risques sont autant d’écueils qui doivent être évités dans la vie d’une organisation. Il est cependant extrêmement difficile de le faire efficacement, si des mesures préventives ou de contrôle ne sont pas mises en place. C’est la raison d’être des programmes de conformité. 

Cliquez pour lire l’article complet

 
Cybersécurité : c’est aussi une question de gouvernance

Alors qu’autrefois, la sécurité des infrastructures informationnelles était une question qui était traitée par l’équipe de technologies de l’information (« TI »), aujourd’hui, toute organisation sait qu’il s’agit d’un risque important sur lequel la haute direction doit exercer une supervision sérieuse.

Les questions de cybersécurité dépassent le volet technologique. Elles affectent désormais la façon dont les entreprises opèrent, prennent des décisions, anticipent le futur et enlignent leur vision stratégique. Rappelons que les menaces sont nombreuses, allant du crime organisé à des mouvements militantistes, des sources internes (« insiders ») aux pirates informatiques agissant seuls ou en groupe, souvent pour des raisons pécuniaires, mais parfois aussi sans autre motif particulier que de perturber l’organisation. Ces individus sont souvent localisés à l’extérieur de la juridiction territoriale de l’entreprise victime.

Cliquez pour lire l’article complet

 

Responsabilité des administrateurs : se donner les moyens de se défendre!

Les administrateurs de toute société ont des devoirs et obligations importants desquels peut découler, dans certains cas, leur responsabilité personnelle1. Comme en tout domaine d’activités humaines, des reproches peuvent être formulés contre les administrateurs et ces derniers devront se défendre pour démontrer que les reproches sont non fondés ou encore qu’ils ont agi avec la diligence requise. Ces démarches exigent la plupart du temps que l’administrateur poursuivi, ou encore faisant l’objet d’une mise en demeure ou d’une enquête réglementaire, soit assisté d’un avocat ou autres experts pour se défendre. Ainsi, nous pouvons imaginer les coûts très lourds que cela peut entraîner pour un individu en plus des montants que ce dernier pourrait devoir débourser à titre de dédommagement à la partie lésée ou d’amendes pénales à verser au gouvernement, sans penser aux risques réputationnels en découlant.  Il est donc essentiel que les administrateurs qui font face à des poursuites ou des risques de poursuites, puissent avoir les moyens de se défendre. C’est là que les régimes d’indemnisation et d’assurance prennent toute leur importance.

Cliquez pour lire l’article complet


La gouvernance à l’ère du mouvement « #MoiAussi » / « #MeToo » : un réveil tardif, mais nécessaire

Dans le cadre de notre série de capsules sur les devoirs et obligations des administrateurs, nous nous arrêtons ici sur l’application des concepts généraux en matière de harcèlement psychologique et sexuel. 

Mettre fin aux comportements intolérables : c’est aussi un enjeu de gouvernance 
Peu de sujets ont autant marqué l’actualité des deux dernières années que les nombreuses allégations et accusations de harcèlement sexuel contre des personnalités publiques, au Québec et à l’étranger. En effet, les récents scandales de harcèlement sexuel nous rappellent la nécessité pour les entreprises de prendre les mesures nécessaires pour prévenir et faire cesser toute forme de harcèlement au travail, mais également dans des contextes hors travail qui malgré tout pourraient être associés à l’organisation. Le mouvement « #MoiAussi » et ses impacts médiatiques rappellent également que le harcèlement est devenu un risque important pour la réputation d’une organisation et des individus qui la dirigent. Et qui dit risque, dit enjeu de gouvernance! 

Cliquez pour lire l’article complet


Cybersécurité : c’est aussi une question de gouvernance

Alors qu’autrefois, la sécurité des infrastructures informationnelles était une question qui était traitée par l’équipe de technologies de l’information (« TI »), aujourd’hui, toute organisation sait qu’il s’agit d’un risque important sur lequel la haute direction doit exercer une supervision sérieuse.

Les questions de cybersécurité dépassent le volet technologique. Elles affectent désormais la façon dont les entreprises opèrent, prennent des décisions, anticipent le futur et enlignent leur vision stratégique. Rappelons que les menaces sont nombreuses, allant du crime organisé à des mouvements militantistes, des sources internes (« insiders ») aux pirates informatiques agissant seuls ou en groupe, souvent pour des raisons pécuniaires, mais parfois aussi sans autre motif particulier que de perturber l’organisation. Ces individus sont souvent localisés à l’extérieur de la juridiction territoriale de l’entreprise victime.

Cliquez pour lire l’article complet
 

Responsabilité des administrateurs : se donner les moyens de se défendre!

Les administrateurs de toute société ont des devoirs et obligations importants desquels peut découler, dans certains cas, leur responsabilité personnelle1. Comme en tout domaine d’activités humaines, des reproches peuvent être formulés contre les administrateurs et ces derniers devront se défendre pour démontrer que les reproches sont non fondés ou encore qu’ils ont agi avec la diligence requise. Ces démarches exigent la plupart du temps que l’administrateur poursuivi, ou encore faisant l’objet d’une mise en demeure ou d’une enquête réglementaire, soit assisté d’un avocat ou autres experts pour se défendre. Ainsi, nous pouvons imaginer les coûts très lourds que cela peut entraîner pour un individu en plus des montants que ce dernier pourrait devoir débourser à titre de dédommagement à la partie lésée ou d’amendes pénales à verser au gouvernement, sans penser aux risques réputationnels en découlant.  Il est donc essentiel que les administrateurs qui font face à des poursuites ou des risques de poursuites, puissent avoir les moyens de se défendre. C’est là que les régimes d’indemnisation et d’assurance prennent toute leur importance.

Cliquez pour lire l’article complet


haut



PRÉVISIONS SALARIALES POUR 2019

Par Stéfanie Rochford, CRHA
Rochford Recherche de cadres
 

Pour faire suite à ma participation au Rendez-vous de la rémunération annuel de l’Ordre des CRHA, je vous présente un sommaire de la journée.

Faits saillants en 2018 :

Le taux de chômage à 6 %, le plus bas depuis une décennie
100 000 postes non comblés au Québec
La transparence dans la rémunération
L’agilité organisationnelle : investir dans l’expérience employé

Cliquez ici pour lire le document complet.


haut



Plates, les CPA?



L’époque où l’on croyait que les CPA étaient des êtres beiges et ennuyants est bel et bien derrière nous.

L’ingéniosité des CPA est partout. Dans chaque industrie, et dans tous les rôles. Ils sont des visionnaires, des stratèges et des conseillers qui font avancer les affaires et la société en transformant le paysage dans lequel nous vivons et travaillons.

Curieux de voir comment un CPA réinvente l’agriculture urbaine chez Les Fermes Lufa?
Visionnez le portrait vidéo du CPA Jean-Michel Vanier par ici >


haut



RÉUSSIR L’INTÉGRATION DE SES RECRUES EN ENTREPRISE

Communiqué de la CNESST

Chaque année, des milliers de personnes intègrent un nouvel emploi, qu’il s’agisse d’un jeune qui fait son entrée sur le marché du travail, d’une nouvelle arrivante, d’un travailleur expérimenté ou d’une retraitée qui amorce une nouvelle carrière.

Tout employeur a des obligations à l’égard du personnel nouvellement embauché. Il doit, entre autres, veiller à ce que chacun travaille en toute sécurité et connaisse les règles et les conditions de travail au sein de l’entreprise, tout en s’assurant que celles-ci sont équitables envers tout le personnel. Ces obligations s’appliquent aussi à l’égard des travailleurs et travailleuses qui, bien qu’au service de l’entreprise depuis un certain temps, exécutent une tâche pour la première fois ou reviennent en poste après une longue absence.

La clé : un plan d’intégration en quatre étapes
Pour aider les milieux de travail à bien accueillir leur personnel, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rend accessible un document à la fois informatif et pratique. Il s’agit d’une brochure qui présente une démarche d’intégration des nouveaux travailleurs et travailleuses et aborde les notions de normes du travail, d’équité salariale et de santé et de sécurité du travail (SST) à travers des exemples concrets et des outils pratiques.

Étape 1 : Planifier
Quelles modalités et conditions inclure au contrat de travail? Que prévoir au plan de formation en matière de SST (risques auxquels le travailleur sera exposé, mesures de prévention et équipement de protection individuelle)? Des gabarits détachables aideront dans la tâche de réponse à ces questions.

Étape 2 : Accueillir
Quelles informations essentielles sur les normes du travail, l’équité salariale et la SST doivent être fournies à la personne à son arrivée en poste? Grâce à la liste de vérification fournie, rien n’est laissé au hasard.

Étape 3 : Former
En fonction du plan établi, on doit offrir les formations requises aux nouveaux travailleurs et travailleuses, formations qui doivent comporter un volet théorique et un volet pratique. À noter que toutes les heures d’accueil, de formation et de supervision sont considérées comme des heures travaillées et doivent être payées au personnel.

Étape 4 : Superviser et évaluer
Comment s’assurer que le travailleur exécute ses tâches de façon sécuritaire et selon les directives établies par l’entreprise? Comment corriger les mauvaises pratiques de travail et les comportements dangereux? Et comment veiller à ce que l’employé soit payé équitablement si ses tâches évoluent? Autant de sujets qui sont abordés dans la brochure.
 
Bien intégrer le nouveau personnel : que des avantages!
Accueillir, former et superviser son nouveau personnel comporte de nombreux avantages, entre autres :

  • l’adoption, dès le départ, de méthodes de travail sécuritaires;
  • une diminution du nombre d’accidents du travail et des coûts directs et indirects qui y sont liés;
  • un plus grand sentiment d’équité au sein de l’entreprise, notamment pour les membres du personnel occupant des emplois typiquement féminins, et qui voient leur travail reconnu à sa juste valeur;
  • de meilleures relations de travail et un climat de travail positif;
  • une image positive et professionnelle de l’entreprise.

Commandez gratuitement la brochure qui présente une démarche d’intégration des nouveaux travailleurs et travailleuses.
 


haut

 
 
NOS PROCHAINES ACTIVITÉS

Cercles d’enrichissement – Osez l’ambition, le 15 janvier, à Montréal et à Québec
Petit-déjeuner réseautage « Serez-vous prêt pour votre retraite? », avec Nathalie Bachand de Bachand Lafleur Groupe conseil et Rose-Marie Charest, psychologue, auteure et conférencière, le 8 février à Montréal
Cercles d’enrichissement – Performer dans le mieux-être, le 12 février, à Montréal et à Québec
Atelier de formation « Briser les silos », avec Alain Massie de IC Formation, le 12 mars à Montréal et le 19 mars à Québec
Atelier de formation « Améliorer votre proposition de valeur ou en découvrir de nouvelles – Stratégie et transformation d’affaire », avec Sara Sheherazade Caron de Tactic B,  le 13 mars à Montréal et le 20 mars à Québec
Cercles d’enrichissement – Affichez votre leadership, le 26 mars à Montréal et à Québec
Atelier de formation « Rendre conscient l’inconscient pour libérer tout son potentiel », avec Dimitri Girier et Annamaria Testani, le 28 mars à Montréal

Surveillez notre programmation de la rentrée sur notre site web : www.affq.org, de nombreux évènements et ateliers de formations seront annoncé sous peu.


haut




Association de femmes en finance du Québec
[CLIENTS.ADDRESS]
Téléphone : 514 518-7557
Courriel : info@affq.org
Cliquez ici pour vous désabonner de cette liste