BULLETIN VOL. 9, NO. 3 - Septembre 2017
Table des matières
  Mot de la présidente
  MENTORAT édition 2017-2018
  Les cercles d’enrichissement de l’AFFQ : un nouveau programme pour vous
  Êtes-vous une étincelle ?
  Des nouvelles de vous
  Lectures incontournables
  Leadership au féminin
  Les résultats financiers 2016 de la CNESST
  Tendances RH 2017
  Prochaines activités
Mot de la prÉsidente
Merci à toutes !

Dana Ades-Landy
Dana Ades-Landy

Par Dana Ades-Landy
Présidente du conseil de l’AFFQ
Chef de la direction Québec, Fondation des maladies du cœur et de l’AVC


En ce début de septembre, au moment où les premiers signes du changement de saison commencent à poindre, il n’y a qu’à regarder ce qui se passe partout dans le monde pour comprendre que Mère Nature a sa propre logique et fonctionne selon ses règles. Le récent ouragan à Houston, les épouvantables feux de forêt dans l’Ouest du Canada ne sont que deux illustrations de la crise environnementale dont nous sommes témoins spécialement au cours de la dernière année.

La dévastation subie par les familles, les entreprises, les communautés, l’environnement et le climat économique est considérable et dépasse de loin notre compréhension. Imaginez un instant : vous retrouver dans une situation où tout ce que vous possédez, tout ce qui vous rend la vie confortable, tout ce que la majorité d’entre nous considère comme un acquis du quotidien, incluant pour plusieurs, nos souvenirs, que tout cela vous soit enlevé en un instant. Toute votre vie qui disparaît! C’est le genre d’événement traumatisant qui bouleverse votre existence pour toujours.

Alors arrivent sans tarder les vraies questions sur ce qui compte véritablement : la vie, la santé et la famille. Ce type de catastrophes sont de puissants rappels de la force de l’esprit humain et de l’importance du soutien, de l’aide et du réconfort à apporter à ceux qui en ont besoin, même si on ne les connaît pas personnellement. Car ce sont les actes de générosité, de compassion et d’engagement des bénévoles et secouristes qui assurent la survie et la continuité de la vie dans de telles circonstances.

À l’AFFQ, nous nous appuyons aussi sur une grande équipe de bénévoles (membres du CA et des comités qui assistent le personnel lors des événements, mentors, coachs, formateurs, etc.) grâce à qui nous pouvons atteindre nos objectifs, offrir des services aux membres, organiser les activités de développement professionnel attendues. Sans toutes et chacune d’entre vous, nous ne pourrions exister aujourd’hui.

Et nous ne prenons pas le temps de dire merci dans ce monde, ni de reconnaître les bonnes actions et la générosité des gens ou si on le fait, ce n’est pas assez souvent. C’est pourquoi je veux dédier ce Mot de la présidente à vous dire du fond du cœur merci pour le rôle indispensable que vous jouez à l’Association. C’est grâce à vous si l’AFFQ connaît tant de succès, vous en êtes la colonne vertébrale, la vitrine, le moteur de créativité et la force de propulsion vers le futur. Vous êtes l’AFFQ. Merci !

Programme de mentorat 2017-2018

MENTORAT ÉDITION 2017-2018

Date limite pour vous inscrire :
Vendredi 15 septembre 2017

Enthousiasmée par le succès de son programme de mentorat, l’AFFQ annonce le lancement de sa 5e édition avec la participation pour la 5e année consécutive de la Caisse de dépôt et placement du Québec en tant que partenaire principal.

Ce programme est une occasion unique, pour les membres qui veulent être mentorées, guidées par des professionnels chevronnés, en partageant avec eux leur vécu et ce, dans une relation personnelle orientée vers des objectifs précis de développement de carrière. Le mentorat est un atout de plus à la disposition des membres de l’AFFQ pour leur avancement professionnel. Pour en savoir plus ou y participer, consultez notre site en suivant ce lien.

Comment obtenir les services d’un MENTOR ?

- Vous êtes membre en règle de l’AFFQ ?
- Vous avez des enjeux précis quant à votre développement professionnel ?
- Vous désirez apprendre au contact d’un leader chevronné ?
- Vous êtes ouvert aux suggestions et avez des remises en question ?
- Vous êtes disponible pour des rencontres mensuelles en personne ?

Si tel est le cas, ce programme est pour vous! Inscrivez-vous et devenez MENTORÉE! Vous n’avez qu’à remplir le formulaire en ligne en suivant ce lien.

Partagez votre expérience en devenant MENTOR!

Vous désirez partager votre expérience dans le but de favoriser l’évolution de la carrière et le développement des compétences d’une de nos membres?
 
Vous faites partie de ces leaders qui possèdent les qualités essentielles d’écoute et d’empathie?
 
L’idée de partager vos valeurs, votre vision et votre savoir vous interpelle ?
 
Vous souhaitez peaufiner vos compétences de mentor grâce aux formations offertes par l’AFFQ dans le cadre de ce programme ?
 
Vous êtes disponible pour des rencontres mensuelles en personne ?
 

Alors, inscrivez-vous et devenez mentor!
Vous n’avez qu’à remplir le formulaire en ligne en suivant ce lien.

Toutes les demandes de candidature, autant pour les mentors que pour les mentorées, doivent être remplies en ligne et soumises via notre site web avant minuit le vendredi 15 septembre 2017.

Si vous avez des questions ou vous éprouvez des problèmes, n’hésitez pas à communiquer avec nous au 514-518-7557.

(N.B. Étant donné que les dyades sont limitées, nous ne pouvons vous assurer que votre candidature sera retenue pour l’édition 2017-2018)

Le Comité Mentorat

Co-directrice Co-directrice
Caroline Émond
Vice-présidente
Gouvernance financière, budget et administration
Caisse de dépôt et placement du Québec
cemond@cdpq.com
Guylaine Labbé
Vice-présidente régionale, PF-PPR,
Province de Québec
RBC Banque Royale 
guylaine.labbe@rbc.com


Conseillère stratégique et conseillère à la Responsable et Co-Chef Mentorée
Jasmine Adhami
Conseillère juridique senior
Cogeco
jasmine.adhami@cogeco.com


Responsable et Co-Chef Mentorée Responsable et Co-Chef Mentor
Chanel Damphousse
Associée principale
MacKinnon, Bennett & Co.
c.damphousse@mkbandco.com
Lucie Rousseau
Coach de cadres
Unix Coaching
lucie.rousseau@vl.videotron.ca


Co-Chefs Mentorée Co-Chefs Mentor

Katell Burot
Cofondatrice
Carrément Tarte inc.
katell@carrementtarte.com

Marie-Jasmine Cantin Obando
Associée
Bender & Associés
jcantin@mbass.com

Stéphanie Desrosiers
Directrice principale - Stratégie
et gestion de portefeuille,
Placements privés
Caisse de dépôt et placement du Québec
sdesrosiers@cdpq.com

Marie-Andrée Faucher
Directrice, Comptabilité et Activités de Prêts
BDC
marie-andree.faucher@bdc.ca

Radosveta Ilieva
Chef d’équipe conformité TI
Loto-Québec
ilievar@videotron.ca

Daphné Guerci
Directeur principal, Gestion des données
Caisse de dépôt et placement du Québec
dguerci@lacaisse.com

Michelle Leduc
Présidente
Les Résidences¬†Distinction¬†
michelle_leduc@hotmail.com

Louise Myrand
Vice-présidente, gestion des risques et CAMLO
Banque de développement du Canada
louise.myrand@bdc.ca




haut



Les cercles d’enrichissement de l’AFFQ : un nouveau programme !

Les cercles d’enrichissement
Les cercles d’enrichissement de l’AFFQ vous offrent l’occasion de joindre un groupe de femmes et d’hommes où règnent la confiance et la solidarité facilitant votre progression plus rapidement et plus efficacement vers vos objectifs professionnels. Chaque année, nous vous proposons une série de six rencontres intimes de codéveloppement et de partage des connaissances.

Ces rencontres en petits groupes ont lieu simultanément à Montréal et à Québec et les échanges tenus sont strictement confidentiels. Les groupes demeureront les mêmes pendant la saison afin de favoriser la richesse des échanges.



haut



Êtes-vous une étincelle ?

étincelle
Des activités sur mesure pour l’accueil et la participation des nouvelles

L’AFFQ s’assure que toutes les professionnelles nouvellement membres profitent au maximum de leur expérience et des ressources à leur disposition. Pour ce faire, quoi de mieux que la création de groupes sympathiques et informels qui rassemblent d’autres femmes en finance également nouvelles à l’AFFQ !

Les Étincelles, c’est une série de trois activités d’accueil, de formation et de réseautage conçues spécialement pour faciliter l’intégration et le réseautage des nouvelles membres et leur pleine participation à l’Association.

Un premier pas, de nouvelles amitiés professionnelles, une impulsion vers l’avant.


haut



Des nouvelles de vous

Vous apprenez une bonne nouvelle ou vous avez une photo qui pourrait intéresser les membres, faites-nous le savoir au bulletin@affq.org

Lyne Duhaime, présidente de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes, a obtenu le titre ASC par le Collège des administrateurs de sociétés. Toutes nos félicitations.

Christiane LeBel, codirectrice du comité Québec de l’AFFQ, vient d’être promue directrice principale - Performance financière, Capital et Trésorerie, Secteur Assurance de dommages - Mouvement Desjardins. Félicitation Christiane!


Nominations sur des CA

Madeleine Féquière, chef du Crédit d’entreprise chez Domtar a été nommée présidente du chapitre de Montréal du « International Women Forum » (IWF).

Iris Almeida-Côté, présidente et chef de la direction, INNOVACONNECT inc, a été nommée trésorière au sein du conseil d’administration de Relations publiques sans frontières.


À toutes nos plus sincères félicitations !

À titre de rappel, notre mission est de promouvoir et d’encourager la sélection de femmes accomplies pour siéger aux conseils d’administration de sociétés d’État, d’organismes sans but lucratif, de sociétés privées, publiques et parapubliques.

Si vous souhaitez occuper un siège au sein d’un conseil d’administration, il est primordial que vous cochiez la case correspondante dans votre profil sur le nouveau site de l’AFFQ et que vous remplissiez la section vous demandant vos notes biographiques. Si ces deux conditions ne sont pas satisfaites, votre nom ne sera pas pris en considération en tant que candidate potentielle pour un poste dans un conseil d’administration.

Prenez quelques minutes pour aller consulter la page du comité Femmes au CA et pour remplir votre profil au lien suivant www.affq.org



haut



Lectures incontournables

Donner du sens pour inspirer!

Par Katell Burot, cofondatrice, chef de la direction administrative, Carrément Tarte inc. et membre du comité du développement professionnel

Pour la 10e édition de nos lectures incontournables, les membres de l’AFFQ étaient invitées à échanger à propos du livre : START WITH WHY par Simon Sinek. Auteur, journaliste, et célèbre conférencier, il est le fondateur de l’ensemble des nouveaux modèles de marketing et de leadership. Pour ceux qui n’ont pas pu se joindre à nous, voici un résumé du livre et des réflexions menées durant ces discussions.

M. Sinek est un optimiste qui nous livre son postulat : commencer par pourquoi. Ce principe s’applique à des entreprises, à des marques et à des leaders d’opinion. En guise d’introduction, il aborde trois exemples qui illustrent parfaitement sa théorie. Il s’appuie sur l’histoire des Frères Wright, celle de Martin Luther King et enfin, celle de Apple. Ces exemples ainsi que beaucoup d’autres viennent tout au long de l’ouvrage souligner la manière dont des individus ou des entreprises ont agi en suivant un modèle commun : ils ont tous commencé en se demandant POURQUOI !

Pour inspirer les autres, vous devez d’abord découvrir votre propre motivation. Le cœur de la théorie de Simon Sinek réside dans le modèle du « Cercle d’or ». Tous les leaders - individus ou organisations - pensent, agissent et communiquent de la même façon. Cette « façon » est le cercle d’or. Il est divisé en trois parties : pourquoi, comment et quoi. Pour « matérialiser une idée en mouvement social », le processus de communication doit s’amorcer de l’intérieur vers l’extérieur, en commençant donc par pourquoi. Le quoi : c’est ce que l’entreprise fait. Le comment : c’est comment elle le fait. Le pourquoi, c’est notre mission, cause ou croyance. C’est ce qui nous anime, nous passionne et ce qui nous pousse à faire ce que l’on fait. Il faut donc penser au pourquoi avant d’expliquer le comment et le quoi.

« Le pouvoir du POURQUOI n’est pas une question d’opinion mais de biologie ». Simon Sinek fait correspondre les différents niveaux de son cercle d’or avec ceux du cerveau humain. Le néo-cortex correspond au niveau du quoi, c’est la pensée rationnelle et analytique ainsi que celle du langage. Au centre, les deux sections constituent le système limbique. C’est le cœur des émotions, comme la fidélité et la confiance. C’est là que réside la force de la communication débutant par l’intérieur du cercle. Les émotions guident la plupart de nos comportements et décisions. Si une entreprise n’a pas une vision claire de son pourquoi et communique uniquement sur son comment et son quoi, elle fera appel aux niveaux rationnels de notre cerveau et par conséquent, n’atteindra pas le cerveau limbique, maitre de nos émotions.

Pour assurer le bon fonctionnement du cercle d’or, il est primordial d’en maintenir l’équilibre et l’ordre. Le pourquoi doit être précis : le leader doit verbaliser clairement sa mission, ses croyances afin que ses employés sachent pourquoi ils viennent travailler. Ensuite vient la discipline du comment : il s’agit des valeurs ou principes qui guident l’entreprise pour préciser sa cause. C’est ce qui la rendra authentique. Pour que les gens comprennent votre pourquoi et pour être perçu comme authentique, il faut de la constance. Le tout doit être dans le bon ordre : le pourquoi doit précéder tout le reste. C’est ce qui permet un impact profond et à long terme, c’est ce qui inspire les gens à passer à l’action. La valeur d’une marque, d’un leader se traduit notamment par sa cohérence. Chaque action managériale doit traduire le pourquoi.

Bien sûr, il faut commencer avec pourquoi, mais il faut également savoir comment. L’inspiration passe par la confiance et la confiance nait du fait que l’on partage les mêmes convictions. D’où l’importance d’apporter au début « le pourquoi », d’aller chercher l’émotionnel plus que le rationnel !

L’auteur reprend le cercle d’or sous forme conique pour l’appliquer au système hiérarchique des entreprises : au sommet, le pourquoi correspond au leader, le PDG. Le comment reprend les cadres supérieurs qui doivent être inspirés par la vision du leader et qui savent comment la traduire concrètement, les actions de l’entreprise. Les « quoi » représentent les employés, le niveau où les choses pratiques se passent vraiment. « Ceux qui savent pourquoi ont besoin de ceux qui savent comment » : il est capital que les trois niveaux de l’entreprise travaillent ensemble. Un leader ne peut travailler seul. Les personnes de type pourquoi sont des visionnaires dont l’imagination est hyperactive. Ils ont besoin des personnes de type comment, plus réalistes, ayant un côté plus pratique des choses et qui permettront aux leaders de réaliser leur pourquoi, à condition bien sûr de le partager. Ils sont complémentaires.

Il ne s’agit là que de quelques pistes de réflexions, visant à piquer votre curiosité. Bien d’autres thèmes sont abordés dans cet ouvrage. Un ouvrage éclairant, pour tous ceux qui s’intéressent aux conditions de développement des leaders. Alors pour terminer, voici quelques idées surprenantes à méditer...

"People don’t buy what you do, but buy why you do it!"
 
Ceux qui savent POURQUOI ont besoin de ceux qui savent comment!
 
Les meilleures organisations protègent leurs collaborateurs. La culture agit comme un filet de sécurité et développe la bienveillance/confiance réciproque permettant de se concentrer sur l’objectif commun.
 
À la question « Quel est votre objectif ? » La plupart des entreprises répondent par un chiffre d’affaire ou une part de marché dans un certain nombre d’années!
 
Méfions-nous des Best Practices... Il est important de savoir POURQUOI nous faisons les choses et chaque entreprise a des intentions différentes.
 
Le principal danger d’une entreprise est de réussir, car avec le succès la passion est remplacée par le rationnel.
 
Les meilleurs CEO ne viennent pas avec leur vision, mais réussissent à faire vivre le POURQUOI originel.
 
Retrouvez-en plus en visionnant le TedTalk de Simon Sinek



haut



Leadership au féminin

Pourquoi moi ?

Par Geneviève Mottard, CPA, CA, présidente et chef de la direction, Ordre des CPA du Québec

Geneviève Mottard Je me prête dans ces quelques lignes à un exercice que l’on fait que lorsque les circonstances nous y forcent, à la faveur d’un échec ou d’un changement de cap nécessaire. Et pourtant, jeter librement un regard dans le rétroviseur permet, à différents stades de nos vies personnelle et professionnelle, de réévaluer notre parcours, d’en dégager les constantes et de retracer le fil conducteur qui nous anime. Je me lance donc, en tentant de répondre à la question : comment se fait-il que moi, je suis là où je suis?

D’entrée de jeu, je répondrais que ce n’est pas une affaire de hasard. C’en est plutôt une d’opportunisme, dans son sens noble, et surtout, de détermination. La détermination de réaliser ses rêves, certes, mais aussi ce que j’appellerais un instinct qui nous conduit parfois ailleurs que sur le chemin qu’on croyait tout naturellement tracé. En tant que femme, conjointe et maman, je me suis butée au modèle encore largement répandu dans les cabinets de professionnels. À 180 degrés de mon rêve initial, qui était de devenir un jour associée, une occasion qui s’est présentée m’a pourtant ouvert d’autres avenues insoupçonnées. Et voilà que la conception que je m’étais faite du « succès » prenait une allure beaucoup plus audacieuse.

J’avoue qu’il fallait tout de même une bonne dose d’audace pour prétendre, à 41 ans, tenir la barre de mon ordre professionnel, le troisième en importance au Québec. Un ordre chargé de l’histoire des trois ordres d’origine qui l’ont constitué et qui commence à écrire les premiers chapitres de sa propre existence.

Le défi est de taille. Mon mandat consiste ni plus ni moins à imaginer la profession de demain dans une nouvelle perspective, de l’œil d’une femme issue de la nouvelle génération qui n’a pas de lien émotif avec les professions d’origine. J’ai certainement des années de travail devant moi. Mais le temps presse. D’autres titres internationaux nous talonnent sur le marché, de grands pans de la profession comptable n’ont pas encore pris le virage numérique alors que la technologie est en voie d’induire des transformations qui changeront irrémédiablement le rôle du comptable, et la profession vieillit en même temps qu’elle se féminise. Le défi en est un d’adaptation et de résistances à vaincre, donc de communication et d’accompagnement.

Dans un tel contexte, peut-être bien qu’il fallait un leadership nouveau genre, un leadership d’adhésion qui incarne et porte le changement amorcé avec l’unification de la profession. Pour être à la hauteur de la confiance que la profession place en moi, je me suis donné une sorte de boussole qui m’aide à garder le cap au quotidien.

Être moi-même et capitaliser sur ce que je suis
 
Accepter de faire des choix et les assumer
 
Me faire confiance et écouter mon intuition
 
M’entourer de personnes solides et compétentes qui n’hésiteront pas à remettre mes prises de position en question et à se porter à la défense de mes décisions
 
Pratiquer l’authenticité et la transparence
 
Vivre et progresser en accord avec mes valeurs
 
Veiller à mes propres intérêts
 
Cultiver mon cercle de relations
 
Pratiquer la solidarité féminine
 
Faire en sorte d’être un modèle inspirant pour les femmes et pour les hommes
 
Choisir d’être heureuse
 

À chacune d’entre nous de tracer son itinéraire et de choisir les moyens d’arriver à sa destination. Pour changer les affaires et faire avancer le monde, la voix des femmes doit se faire entendre. Et si vous commenciez par faire entendre la vôtre?



haut



Les résultats financiers 2016 de la CNESST

Par Manuelle Oudar, présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST et membre de l’AFFQ.

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d’entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d’équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire, composée de représentants de travailleurs et d’employeurs. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail (FSST), un fonds entièrement autofinancé, dont elle est fiduciaire, et dédié à l’indemnisation des travailleurs victimes de lésions professionnelles.

Le 30 mars dernier, le CA de la CNESST a approuvé les états financiers du FSST pour l’année 2016, lesquels se soldent par un surplus de 464,5 M$. Ce résultat découle non seulement des surplus dégagés par les opérations du FSST, lesquels résultent principalement des tendances favorables observées au cours des dernières années à l’égard du bilan des lésions professionnelles, mais aussi du rendement du portefeuille de placement du FSST. En effet, ce portefeuille, géré par la Caisse de dépôt et placement du Québec en conformité avec la politique de placement de la CNESST, a généré un rendement de 7,1 % en 2016.

Ce surplus, ainsi que les bons résultats opérationnels et financiers des dernières années, conduisent à ce que le taux de capitalisation effectif aux fins de la tarification s’élève à 114,5 %, soit le plus haut niveau jamais atteint. La performance du portefeuille de placement du FSST a largement contribué à restaurer la santé financière du régime de santé et de sécurité du travail, qui s’était fortement dégradée à l’issue de la grande crise financière de 2008. En effet, au cours des huit années qui nous séparent de cette crise, le portefeuille a enregistré un rendement annuel moyen de près de 10 %, faisant passer sa valeur de 7 G$ à plus de 15 G$.

En outre, par son approche de capitalisation renforcée qui s’applique depuis 2014, les rendements excédentaires dégagés par les placements ont permis au FSST d’accumuler jusqu’ici une réserve de l’ordre de 1,3 G$. Cette réserve servira à atténuer les effets des perturbations des marchés financiers et ainsi à mieux protéger les employeurs contre des hausses trop importantes du taux de cotisation. Ce surplus représente 109,7 % sur une capacité de 110 % prévue à la politique de capitalisation de la CNESST.

En plus d’assurer la pérennité du régime et de garantir ses engagements futurs à l’égard des travailleurs, l’excellente santé financière du FSST permet également d’offrir un taux de cotisation compétitif aux employeurs du Québec. Ainsi, le 19 mai dernier, la CNESST a fixé le taux moyen de cotisation pour l’année 2018 à 1,79 $ du 100 $ de masse salariale, soit le deuxième plus bas taux appliqué depuis l’introduction de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles en 1985. Ces résultats attestent parfaitement, dans leur ensemble, de la priorité que la CNESST accorde à la gestion responsable et rigoureuse des ressources financières qui lui sont confiées.



haut



Tendances RH 2017

Par Stéfanie Rochford, CRHA

Tout comme plusieurs autres secteurs, la gestion des ressources humaines évolue aussi! En ce début d’année, je fais un bilan en énumérant les grandes tendances en recrutement et en ressources humaines pour 2017.

RH
1. L’embauche de « générateurs de culture »

Avec l’importance accrue du travail d’équipe et de l’engagement envers l’employeur, il y aura un intérêt marqué accordé au « fit culturel » plutôt que sur les compétences dites plus traditionnelles reliées au poste.

2. Le rapprochement du recrutement et du marketing
« social marketing recruitment »


Une plus grande collaboration avec le marketing et les ressources humaines afin de développer une marque employeur attirante et optimiser la présence numérique.

3. Les stratégies pour recruter des candidats passifs

Se démarquer pour attirer des candidats passifs qui représentent, en moyenne et selon les études, 60 % à 70 % de la population active.

4. La diversité dans le recrutement

Des études importantes, dans le Harvard Business Review, démontrent des liens conséquents entre l’innovation et le recrutement d’employés dont la diversité est soit inhérente ou acquise.

5. L’analyse du data

L’importance des aptitudes à analyser des données « big data » qui permettent d’agir à titre de partenaire d’affaires à tous les niveaux hiérarchiques et pour tous les services.

6. L’évolution des évaluations de rendement

Des évaluations sous forme de feedback plus fréquentes (telles qu’adoptées par GE et Adobe) ont été observées, remplaçant les évaluations annuelles plus formelles.

7. Les conditions de travail sur mesure

La guerre des talents s’intensifiant, les employeurs devront offrir des conditions et des avantages sociaux sur mesure selon chaque employé : vacances et congés mobiles, télétravail, assurances, etc.

8. Le rendement de l’équipe plutôt que de l’employé

Avec la mondialisation et l’évolution technologique, il y aura une valorisation accrue du travail d’équipe plutôt que de la performance individuelle. Cette tendance contribuant aussi à l’engagement des employés et à une culture d’entreprise dynamique.



haut



NOS PROCHAINES ACTIVITÉS

Le 8 septembre - à Montréal et en Web diffusion à Québec - Petit-déjeuner réseautage en compagnie de Martin Thibodeau, président direction du Québec, RBC Banque Royale
 
Le 21 septembre - à Montréal - Déjeuner-conférence sous le thème des Fintech
 
Le 22 septembre - à Montréal et à Québec Début du programme Les Étincelles avec un petit-déjeuner « Bienvenue aux nouvelles membres »
 
Le 28 septembre - à Québec- Atelier de formation - Les habiletés politiques 2e partie
 
Le 2 octobre - à Montréal - Atelier de formation - Le 80/20 au féminin
 
Le 3 octobre -à Montréal - Tête à tête avec Lise Watier et Geneviève Biron sous le thème de l’entreprenariat.
 
Le 20 octobre - à Québec- Atelier de formation - Le 80/20 au féminin
 
Le 17 novembre- à Montréal- Atelier de formation - Briser les silos
 
Le 20 novembre - à Montréal et à Québec- Début des Cercles d’enrichissement
 
Le 21 novembre - à Montréal - Atelier de formation - S’affirmer pour prendre sa juste place dans son organisation et la faire connaître
 


Surveillez notre programmation de la rentrée sur notre site web : www.affq.org, de nombreux évènements et ateliers de formations seront annoncé sous peu.


haut




Association de femmes en finance du Québec
[CLIENTS.ADDRESS]
Téléphone : 514 518-7557
Courriel : info@affq.org
Cliquez ici pour vous désabonner de cette liste